AccueilCadre de vieSécuritéPrévention des risques majeurs

la Prévention des risques MAJEURS

Document d'Information Communal sur les Risques Majeurs (DICRIM)

La commune tient à la disposition de la population son Document d'Information Communal sur les Risques Majeurs (DICRIM). Ce document recense les risques susceptibles d’occasionner des catastrophes sur la commune (risques naturels ou risques technologiques) et donne pour chaque cas la conduite à tenir lors d'évènements catastrophiques.
Il est disponible à la mairie sur simple demande et doit être conservé.
Consulter le DICRIM au format pdf

La Préfecture des Bouches-du-Rhône tient à jour les plans départementaux de prévention des risques. Ils sont consultables en mairie sur demande ou sur la page : http://www.bouches-du-rhone.gouv.fr/Politiques-publiques/Securite/Securite-civile


Plan Communal de Sauvegarde (PCS)

Toutes les communes doivent disposer d'un Plan Communal de Sauvegarde. Il s'agit d'un document qui recense l'ensemble des moyens humains et matériels susceptibles d'être mobilisés en cas d'incident majeur sur la commune.
Chacune des personnes potentiellement mobilisable doit Cellule de criseconnaître le rôle qu'elle aura à jouer en cas d'évènement grave. Évaluer les risques dans une situation donnée, évaluer le nombre de blessés, organiser les évacuations, distribuer des repas, des couvertures, informer les journalistes, etc. sont autant de problématiques auxquelles la cellule doit être prête à répondre dans l'urgence.
En terme de moyens humains, le PCS intègre des agents municipaux, des élus et des membres des centres de secours.


Afin que cette cellule de crise soit toujours opérationnelle, des exercices sont régulièrement organisés avec le Centre de secours de la Basse Vallée de l'Arc. Le dernier a eu lieu en juin 2010. Le Centre de secours avait élaboré un scénario d'incendie en centre-ville pour lequel la cellule de crise a dû gérer, de manière fictive, l'ensemble des actions à mettre en œuvre, tout en faisant face aux conséquences de la catastrophe.