AccueilLa MairieIntercommunalitéMétropole Aix-Marseille

Métropole Aix-Marseille-Provence

 La Métropole Aix-Marseille-Provence, créée par les lois MAPTAM et NOTRe, a vu le jour le 1er janvier 2016. Elle résulte de la fusion des six intercommunalités du département des Bouches-du-Rhône et vise à constituer une institution en mesure de porter des projets de développement à grande échelle.

Les instances de gouvernance
Le Conseil de la Métropole est l'organe délibérant qui se substitue depuis le 1er janvier aux six intercommunalités préexistantes, nouvellement représentées par des Conseils de territoire. Il règle les affaires qui sont de sa compétence et vote notamment le budget de l'institution et de ses Conseils de territoire.
Le président du Conseil de la Métropole, Jean-Claude Gaudin (Maire de Marseille), est assisté de 240 Conseillers (dont 20 vice-présidents) qui représentent les 92 communes membres et qui siègent également dans les Conseils de territoire. La répartition des sièges par commune dépend du poids démographique de chacune d'elles.
Conseiller métropolitain pour Velaux : Jean-Pierre Maggi.

Les Conseils de territoire, représentant les anciennes intercommunalités (Agglopole Provence), constituent des organes déconcentrés du Conseil de la Métropole. 
Le président, Nicolas Isnard (Maire de Salon) pour le territoire incluant Velaux, siège aux côtés de 60 Conseillers de territoire (dont 15 vice-présidents) qui sont les ex-Conseillers communautaires.
Vice-présidente représentant Velaux  : Laurence Monet, première adjointe de la Ville.
Conseillers de territoire : Jean-Pierre Maggi, Roger Palmitessa et Denis Hoarau.

Les compétences
Le transfert de compétences se fait en deux temps : depuis le 1er janvier 2016, les missions jusque-là assurées par les intercommunalités sont du ressort de la Métropole, notamment la gestion des déchets, de l’eau et l’assainissement et l’aménagement des zones d’activité. Au 1er janvier 2018, le reste des compétences obligatoires de la Métropole, actuellement gérées par la commune, seront transférées, notamment la gestion des parcs et aires de stationnement, des aires d’accueil des gens du voyage, mais aussi éventuellement des cimetières s’ils sont déclarés d’intérêt métropolitain. Certaines compétences pourront par la suite être déléguées aux Conseils de territoire. S’agissant des Plan Locaux d’Urbanisme (PLU), ils deviennent intercommunaux et seront élaborés par les Conseils de territoire qui exerceront par ailleurs des compétences de proximité grâce à la mise à disposition d'agents et de moyens budgétaires via la Métropole. 

Pour en savoir plus sur la Métropole, consulter le Mode d'emploi sur le site www.mouvement-metropole.fr


Mise à jour le 27 avril 2016.